06.01.2022 - Bert Flossbach

Actions contre l‘inflation


Actions contre l‘inflation

Lorsque les prix augmentent, la valeur des actifs devrait également augmenter. Ce qui permet de distinguer les actions qui conviennent comme protection contre l'inflation.

Même si l'inflation n'était que de trois ou quatre pour cent à l'avenir, elle éroderait la valeur réelle des comptes d'épargne, des soldes de comptes ou des obligations. Les actions offrent une bien meilleure protection contre l'inflation, à condition que les entreprises parviennent à augmenter leurs bénéfices malgré la hausse des coûts.

Toutefois, il est important que les taux d' intérêt n'augmentent pas de manière significative, car cela entraînerait une baisse de la valorisation des actions, comme ce fut le cas dans les années 1970. À cette époque, le prix des actions n'a pas bougé malgré la hausse des bénéfices des entreprises, car la hausse extrême des taux d'intérêt a divisé par deux la valorisation des actions.

Les fluctuations parfois brutales des cours des actions au cours des dernières semaines montrent que l'augmentation des anticipations d'inflation et les craintes associées d'un resserrement de la politique monétaire inquiètent de nombreux investisseurs. Toutefois, ils devront s'en accommoder, car les fluctuations de prix à court terme sont le prix à payer pour une croissance réelle de la valeur à long terme, le prix à payer pour un potentiel de rendement plus élevé à long terme.

Tant que l'on peut s'attendre à ce que les taux d'intérêt réels sur les obligations sûres restent négatifs, les actions sont la seule classe d'actifs liquides qui offre aux investisseurs la perspective d'une croissance réelle de la valeur parallèlement au revenu courant. Toutefois, cette caractéristique ne s'applique pas à toutes les actions, car elle suppose que l'entreprise soit capable d'augmenter ses prix et/ou ses quantités de manière à ce que les bénéfices augmentent au moins autant que l'inflation. Dans ce cas, si l'évaluation reste inchangée, l' action augmentera au moins du taux d'inflation et maintiendra ou augmentera sa juste valeur.

L'horizon d'investissement est crucial

Pour réaliser une réelle appréciation, les investisseurs doivent avoir un horizon d'investissement à long terme et des nerfs d'acier pour ne pas se retirer prématurément lorsque le marché boursier est en pleine tourmente. Cela est plus facile pour les investisseurs s'ils ont investi dans des actions de sociétés prometteuses dont ils sont convaincus de la qualité. De telles entreprises, qui disposent d'excellents produits, d'une position concurrentielle forte et d'une rentabilité élevée, sont mieux à même de digérer la hausse des coûts que les entreprises vulnérables, à faible rentabilité et fortement endettées.

Cela est particulièrement vrai pour les entreprises à forte consommation de matières premières ou d'énergie, où la forte hausse des coûts énergétiques et les pénuries de matières premières constituent un défi majeur. En période d'inflation, au-delà de toutes les explications et des slogans publicitaires, la solidité réelle d'une entreprise apparaît clairement. La rentabilité joue ici un rôle particulier, car les entreprises très rentables disposent de divers moyens pour renforcer leurs relations avec les clients et en gagner de nouveaux.

Ils peuvent payer des prix temporairement plus élevés pour des produits de base rares, accepter un effort d'achat plus important pour pouvoir continuer à livrer, et reporter délibérément les augmentations de prix pour attirer de nouveaux clients. Dans la concurrence pour attirer un personnel motivé et qualifié, elles peuvent verser des salaires plus élevés et offrir des avantages supplémentaires. Les entreprises moins rentables ne disposent généralement pas de ces possibilités. Un bilan solide avec une faible dette donne également à l'entreprise une plus grande marge de manœuvre.

Les aspects suivants sont particulièrement importants en période d'inflation croissante et jouent donc un rôle important dans notre analyse des sociétés et notre sélection des actions :

  • Pouvoir de fixation des prix par rapport aux clients (force de la marque, qualité des produits et des services),
  • Pouvoir de négociation vis-à-vis des fournisseurs (économies d'échelle, bonnes relations),
  • Flexibilité dans les achats, la production et la distribution,
  • une gestion efficace des coûts,
  • des salaires compétitifs pour des employés motivés et hautement qualifiés.

Certains constructeurs automobiles allemands profitent de leur flexibilité en matière de production et de distribution et installent les puces rares principalement dans les modèles haut de gamme dont la marge de vente est plus élevée. Malgré la hausse du coût des matières premières, les retards de livraison et la pénurie de puces, elles devraient donc afficher des bénéfices records cette année.

Dans le secteur des biens de consommation, les hausses de prix ont longtemps été difficiles à mettre en œuvre, notamment en raison de la puissance du secteur de la vente au détail. Les grands fabricants internationaux de biens de consommation ont pu largement compenser cette situation ces dernières années en améliorant leur efficacité. Leur taille est utile pour négocier les prix avec les fournisseurs. Les trimestres à venir montreront dans quelle mesure les entreprises pourront à nouveau imposer des hausses de prix significatives, même auprès des gros clients.

Les entreprises technologiques, notamment celles qui ont une importante composante logicielle, sont naturellement moins touchées par l'inflation. Ici, tout au plus, la hausse des prix de l'électricité et, avec un décalage dans le temps, la hausse des frais de personnel ont un effet négatif. Le principal moteur de valeur de ces entreprises reste la croissance supérieure à la moyenne de leurs ventes.

Les récentes baisses du cours des actions dans le secteur technologique ne sont donc pas dues à la hausse de l'inflation et à d'éventuels goulets d'étranglement de l'offre, mais plutôt aux craintes dérivées de la hausse des taux d'intérêt et, dans certains cas, aux inquiétudes concernant une réglementation plus stricte. Cela a également été le cas récemment pour les entreprises technologiques chinoises, où la crainte du bras long du gouvernement de Pékin a entraîné une fuite massive des investisseurs de ces actions. Le risque d'interférence avec les droits de propriété, qui est plus important dans les marchés émergents contrôlés par l'État, se traduit par une baisse des valorisations boursières des entreprises concernées.

À mesure que la numérisation progresse, le secteur des technologies offre le plus grand potentiel de croissance. Aujourd'hui, cependant, ce secteur doit être compris de manière plus large que par le passé. Outre les fournisseurs et les plates-formes classiques de logiciels et de matériel, elle comprend désormais des entreprises de technologie industrielle et médicale, des prestataires de services de paiement et, dans une certaine mesure, des fabricants de biens de consommation durables. Les entreprises de ces secteurs contribuent à gérer la productivité de l'économie et les défis de la protection du climat et du changement démographique et offrent à leurs actionnaires la perspective d'une augmentation réelle de la valeur de leur capital investi.

 

INFORMATIONS JURIDIQUES

Les informations et évaluations contenues ne représentent en aucun cas des conseils de placement. Les informations contenues et les avis, exprimés dans le présent document, sont des évaluations de Flossbach von Storch Invest S.A. au moment de la publication. Ils peuvent être modifiés à tout moment sans notification préalable. Les informations relatives à l’évolution des marchés reflètent l’avis et les futures attentes de Flossbach von Storch Invest S.A. Mais les évolutions effectives et les résultats peuvent fortement diverger des attentes. Toutes les informations ont été regroupées avec grand soin. La valeur de tout placement peut augmenter ou baisser et vous percevrez éventuellement moins d’argent que le montant investi.

Il ne s’agit pas d’une offre d’achat ou de souscription de titres. Ces informations ne constituent pas des conseils d’investissement ou d’autres recommandations. La valeur d’un placement peut fluctuer à la baisse ou à la hausse et il se peut que vous ne receviez pas le montant investi. Avant de faire un placement, vous devriez en parler à votre conseiller.

Le présent document est soumise au droit d‘auteur, au droit des marques et au droit de propriété industrielle. La reproduction, la diffusion, la mise à disposition pour consultation ou la mise en ligne (transfer vers d‘autres sites Internet) de tout ou partie de la vidéo, sous forme modifiée ou non, n‘est autorisée qu‘avec l‘autorisation écrite préalable de Flossbach von Storch Invest S.A. L‘étendue de l‘autorisation doit alors être respectée et une référence doit être faite à l‘origine de la reproduction et aux droits de la Flossbach von Storch Invest S.A.

© 2022 Flossbach von Storch Invest.  Tous droits réservés.